Regroupement familial

Parcours d’entrée

Le regroupement familial représente la possibilité pour l’étranger présent en Italie d’exercer son droit à l’unité familiale comme le prédit les lois internationales et nationales. (art 29 Dlgs 286/98 et modifications successives).

Le citoyen étranger qui possède le permis de séjour pour travail, étude, asile, protection subsidiaire et pour motif religieux peut exercer son droit à l’unité familiale.

Le regroupement peut être demandé pour:

  • Le conjoint majeur non légalement séparé;
  • Les enfants mineurs (et aussi ceux du conjoint ou nés hors mariage) et à condition que l’autre géniteur, si vivant, ait donné son consentement;
  • Les enfants majeurs à charge, ayant une invalidité totale;
  • Les parents à charge, qui n’ont pas d’autres enfants dans le pays d’origine ou de provenance, ou parents âgés de plus de 65 ans dans le cas où leurs autres enfants n’aient pas la possibilité de les maintenir en raison de leur état de santé (documenté).

Le demandeur doit prouver qu’il dispose:

  • d’un logement conforme aux exigences hygiéniques et sanitaires, et certifié comme habitation adéquate par les bureaux municipaux qualifiés.
  • d’un revenu minimum annuel provenant de sources légales, non inférieur aux montants annuel de l’allocation sociale équivalent à € 5.830,76 en 2015, auquel doit s’ajouter la moitié du montant annuel de l’allocation sociale (€2.915,38) pour chaque membre de la famille faisant l’objet du regroupement.

LA PROCÉDURE PRÉVOIT 4 ÉTAPES IMPORTANTES

  1. Envoie par voie électronique de la demande pour regroupement familial.
  2. Phase d’instruction auprès du “Sportello Unico per l’Immigrazione” (Guichet Unique   pour l’Immigration): concernant la vérification des conditions requises (titre de séjour, revenus, logement,..).
  3. Demande du visa d’entrée auprès de l’Ambassade italienne compétente.
  4. Entrée en Italie.

 

Pièces jointes